sincerely-media-onLVa0nATFA-unsplash

Life is what happens to you… While you’re busy making other plans.

En ce début d’année et après avoir pris la décision de m’associer à Guillaume Lafaix, j’ai réalisé à quel point l’entrepreneuriat ne tenait à rien d’autres que des hasards de la vie. 

En avril 2020, j’annonçais à mon patron qu’après 5 ans de confiance et de construction passionnante et exaltante, je quittais mon poste pour créer mon agence.

Pas mon cabinet de recrutement, mon agence. De voyage. En plein Covid.

Je suis partie avec toute la bienveillance et les encouragements de mon ancienne équipe, avertie pourtant du côté fou de ce projet, qui ne m’impressionnait pas. L’idée était la bonne, mon associé et moi étions plus que confiants. 

Et puis après 6 mois de lutte contre un système qui fermait à double tour ses portes aux voyages, j’ai décidé de « pivoter ». 

Raphaëlle Covilette m’en avait parlé ; un entrepreneur doit savoir se réinventer. 

Sacré pivot pour ma part ; un matin de novembre 2020, accompagnée de deux âmes entrepreneuses féministes jusqu’au bout des ongles – Justine et Hélène- je prévenais mes anciens patrons que j’allais me lancer dans une nouvelle aventure pendant quelques temps, en attendant que le paysage du voyage s’éclaircisse. Un cabinet de recrutement dédié à la parité sur les postes clés, sujet qui me taraude depuis plusieurs années.

Temporairement. 

Et puis j’ai plongé. Complètement passionnée par le sujet, chanceuse d’avoir été encouragée, poussée et coachée, entourée de personnalités extraordinaires, j’ai structuré la démarche et en ai oublié le premier projet.

Les premiers mois sont complexes ; Le sujet est délicat, il s’agit de positionner l’offre sans discriminer. Tester le concept auprès de premiers clients. Tester également le modèle. 

Ils sont plein de remise en question : Je décide d’arrêter de me cacher, d’accepter de porter le projet à 100% en assumant le potentiel échec, ce qui n’est pas anodin quand on est constamment poursuivie par le syndrome de l’imposteur. 

Finalement, ce sont de premiers succès qui arrivent et la discussion avec Guillaume, ami et ancien collègue ; nous qui avions toujours parlé de monter un jour notre propre structure, n’est-ce finalement pas l’occasion parfaite ?

Un nouveau chapitre pour notre jeune cabinet, déjà identifié par de très belles structures engagées dans la parité aux postes clés.

To be continued!

By Clémence.